Barque de
Sauvetage

Bref résumé

La barque... une histoire de sauveteurs. 

 

Première mission des sauveteurs installés au bord du Rhône et de la Saône, deux fleuves majeurs de la Région Rhône-Alpes et du sud de la Bourgogne : porter secours aux habitants sinistrés pendant les crues. Il fallait évacuer les riverains mais aussi sauver le cheptel d’une zone d’élevage…Très tôt dans l’histoire les mariniers s’organisent sur les rives et à proximité des réseaux de halage. Ils se regroupent en sociétés d’entraide - avec un essor remarquable au XIXème siècle - et adoptent leurs fameuses barques à fond plat, rudes à manoeuvrer mais pratiques pour accueillir hommes ou bêtes.

 

Cette tradition est aujourd’hui maintenue par les clubs de sauveteurs qui animent des écoles de jeunes rameurs et participent à des compétitions pendant une période « hors joutes ». La saison de printemps s’étend de début mars à fin mai, celle d’automne de mi-septembre à fin novembre.
 

 

Quatre catégories de courses :

 

1 - La course individuelle sur un parcours de deux à sept minutes (selon l’âge des participants à ces critériums) s’effectue

avec un seul rameur.
2 - La course à deux rameurs se déroule en circuit fermé ou en descente, de 10 à 40 minutes selon les catégories.

     Ce sont les compétitions les plus fréquentes.

3 - La course à quatre rameurs est une des plus spectaculaires avec des équipes – accompagnées et encouragées par
      un barreur – qui se relaient en pleine course pour empoigner les deux paires de rames.

4 - La course d’harpie. Elle oppose des équipes compo-sées d’un rameur et d’un « harpieur ». Ce dernier, équipé d’un
     manche en bois d’une longueur variable et muni de deux ou trois pointes en acier, aide à la propulsion de l’embarcation.
     Cette harpie était autrefois utilisée pour remonter le courant au plus près de la rive. 

 

 

Les critères de fabrication sont obligatoires pour tous les clubs affiliés à la Fédération Française de Joute et de Sauvetage Nautique. Leur longueur est de 5m40 et le poids minimum est de 150 kilos. Elles sont en bois et doivent bien sûr avoir un fond plat, disposer de deux bancs fixes, deux paires de rames à pales plates et deux cale-pieds.


Cette activité issue de la batellerie a été aussi pratiquée dans la vallée de l'Oise

Vidéo de présentation
En images

Survolez les images

Où trouver la barque de sauvetage

Principalement dans la région Rhône-Alpes et dans le sud de la Bourgogne.

Plus d'informations
COMMISSION NATIONALE et COMITE
Président(e) : Annick Artaud et Fabrice Lariepe

 

FACEBOOK 

Voir la page du club de Serrières-Sablons

 

LIENS PRATIQUES

Wikipedia

© 2015-2018 - FFJSN.com - Tous droits réservés | Mentions légales

Site internet crée et Offert par : Jus 2' com - Renaud Torgue